Un arbre gigantesque et sonore a plongé ses racines et déployé sa ramure au cœur de la Cité de la musique… Symfolia. Cet été, découvrez l’œuvre immersive et sonore de l’artiste américaine Rachel Marks.

Symfolia à la Citée de la musique. Philharmonie de Paris. Par Rachel Marks ©Fatima Jellaoui

Symfolia de Rachel Marks, Cité de la musique. Représentation d’un des cinq anneaux olympiques, associant traditionnellement un continent à une couleur. L’artiste leur rattache également une histoire, des reliefs et une famille d’instruments.

Crédit photo : Fatima Jallaoui

Sous les doigts de fée de Rachel Marks, une sculpture organique monumentale en forme d’arbre s’est levée au cœur de la Cité de la musique. À l’occasion des Jeux olympiques de Paris, l’installation mêle sport et musique. Sens du partage, beauté du geste, performance, excellence… Rachel Marks croise les valeurs communes au sport et à la musique pour célébrer la diversité des cultures et inviter au dialogue.

Un vertige de papier

Entièrement réalisée à partir de matériaux recyclés (instruments, livres et partitions), Symfolia se dresse tel un plaidoyer pour l’environnement. Le regard plongé vers la cime des branchages, entre les feuilles et bourgeons en folie, un trouble nous prend ; un vertige de papier, celui des pages innombrables, compilées, pliées, collées, sur 602 jours. Conjuguant dimensions colossales (15 mètres de haut sur 80 de long) et délicatesse des milliers de papillons monarques en origami, Symfolia sensibilise à la fragilité de notre monde.

Jeunesse et excellence

Le projet, inscrit dans le programme COEUR (Création d’œuvres éphémères unissant les rêves), a été initié et accompagné par l’association Inspired by KM, présidée par Kylian Mbappé, et a réuni 10 000 jeunes qui, sur deux ans environ, ont participé à la réalisation de cette installation. Différents espaces éducatifs étaient mis à leur disposition pour des activités musicales. Au cours des séances, les participants ont pu explorer les bruissements du papier plié, la production sonore des instruments de musique découpés… De ces expérimentations est née une symphonie émanant des haut-parleurs nichés dans les recoins de l’œuvre plastique.

Olivier Mantei, directeur général de la Cité de la musique, voit dans cette formidable aventure une réponse à la problématique de l’attraction d’un jeune public intimidé par les établissements culturels : « Faire participer la jeunesse c’est l’amener à nous, lui présenter la musique sous toutes ses formes avec Symfolia, c’est désinhiber l’accès à l’institution – sans perdre de vue notre enjeu d’excellence ».

Pour plus d’informations

Du 31 mai au 8 septembre
Symfolia à la Cité de la musique

Projet soutenu par la Fondation Signature.