La journaliste Laure Dautriche, diplômée en musicologie et en lettres modernes, violoniste, et collaboratrice à Classica, s’attache à suivre dans le détail le parcours de Niccolò Paganini, compositeur et virtuose à la vélocité hors du commun que ses contemporains assimilèrent à un suppôt de Satan.

D’une écriture aérée, l’auteure décrit, sans trop de renforts musicologiques mais avec précision, les forces musicales et les faiblesses physiques d’un voyageur incessant croisant les célébrités de l’époque. Peu enclin aux mondanités, soucieux de faire fructifier sa fortune, Paganini entretint une légende de rock star dont le XXe siècle a fait son miel.

À partir de coupures de presse, d’extraits d’une correspondance fournie et de la fréquentation des lieux de mémoire, cette biographe brosse un tableau vivant de ce personnage romanesque dont elle sonde avec bonheur le mystère.

Paganini. Le Violoniste du diable,
de Laure Dautriche,
Tallandier, 302 p., 20,90