Dans ce numéro de juillet-août, CLASSICA commémore le centenaire de la disparition de Giacomo Puccini, homme séducteur et compositeur clivant.

couv n°264

S’il fut célébré voire adulé de son vivant, Puccini fut également contesté par la jeune garde qui le jugeait trop conventionnel. À cette critique s’ajoute celle d’un bourgeois sourd à son époque, concentrant les pires maux d’un Occident décadent (patriarcat, colonialisme, nationalisme…) et d’un compositeur à la musique facile voire vulgaire. Pourtant, un siècle après sa mort, Puccini demeure notre contemporain, ses opéras figurant encore et toujours parmi les plus joués à travers le monde. Alors, qui est-il vraiment ? Comment comprendre sa musique et son héritage ? Quels ont été les polémiques qui ont agité la société musicale en son temps ? CLASSICA vous plonge au cœur de la création lyrique et de l’histoire d’un homme admiré mais contesté, et revient sur d’anciens débats toujours d’actualité.

Pour accompagner ce dossier, CLASSICA fait la part belle à la pianiste Marguerite Long, recordwoman du piano, créatrice du célèbre Concerto en sol de Ravel, et vous fait partager l’intimité du violoncelliste Raphaël Pidoux qui, entre une tasse de café et sa nouvelle tablette tactile, nous raconte son parcours et les missions qu’il s’est données pour la jeunesse. Le compositeur Régis Campo s’est prêté au jeu de l’interview et dévoile son parcours et les arcanes de la composition, tout comme le pianiste Philippe Cassard qui délivre un message bouleversant et inspirant avec une sincérité totale.

Profitez également de notre sélection de sorties pour l’été, de nos critiques de disques mais aussi de livres pour vous accompagner sur les routes et rester au fait de l’actualité musicale.

Alors, pour ne rien manquer du numéro, rendez-vous chez votre marchand de journaux ou commandez-le en ligne ici : CLASSICA n°264.

Envie d’un aperçu ?

Sommaire

Sommaire n°264

Commandez en ligne ici : 

CLASSICA n°264