La douzième édition du Concours international de Chant-Piano Nadia et Lili Boulanger s’est tenue du 26 au 29 octobre au sein du théâtre historique du Conservatoire national supérieur d’Art dramatique, à Paris.

Crédit photo : Marie-Noëlle Robert

Présidé par Graham Johnson, pianiste spécialiste du lied et de la mélodie, le jury comprenait quatre autres pianistes, Christian Ivaldi, Irène Kudela, Hélène Lucas et Pauliina Tukiainen, et quatre chanteurs et chanteuses, Henk Neven, Michel Piquemal, Patrizia Ciofi et Hedwig Fassbender.

Au terme des quatre journées d’épreuves, le duo lituanien Tomas Kildišius, baryton, et Gustas Raudonius, pianiste, a reçu le Grand Prix de duo chant-piano – Prix Rainier III de Monaco (18 000 €).

Le Prix de la Fondation Étrillard (6 000 €) a été attribué à Florian Störtz, baryton-basse allemand, et Mark Rogers, pianiste américain.

Hanne Marit Mordal Iversen, soprano norvégienne, et Revaz Abramia, pianiste géorgien, ont eu le Prix de lied – Prix de la Fondation Eurydice (6 000 €).

Et enfin, le Prix du CNLB pour la création de N’allez pas au bois de Gérard Pesson, mélodie spécialement commandée pour le concours (texte de Ravel), est allé aux Françaises Camille Chopin, soprano, et Héloïse Bertrand-Oleari, pianiste (2 000 €). Il va sans dire que tous ces artistes sont à suivre de très près.