L’Opéra de Nice a remporté mardi 15 mai un des quatre prix de la Fondation Signature, récompensant les costumes créés par les ateliers de la maison niçoise pour l’opéra La Petite Sirène de Régis Campo.

La-Petite-Sirene-5-D.Jaussein

Crédit photo : D. Jaussein

Création de l’Opéra de Nice en mars 2024, le court opéra multigénérationnel de Régis Campo, La Petite Sirène, a brillé par ses costumes riches en détails. Imaginés par le scénographe et créateur de costume Christophe Ouvrard et réalisés par les ateliers de l’Opéra de Nice, les costumes sont le fruit d’une collaboration entre plusieurs corps de métiers. Des accessoiristes mais également des peintres sont intervenus pour concevoir ces pièces uniques, s’associant avec une douceur admirable à la mise en scène de Bérénice Collet.
On ne peut qu’être époustouflé par l’impression de légèreté des textiles à volants, des traînes et des voiles, ainsi que par la richesse de détails des bustiers. Magnifiant les silhouettes et loin de toute solution de facilité, les costumes s’insèrent avec un naturel remarquable dans l’imaginaire marin porté par l’opéra et affirment leur pouvoir évocateur auprès du jeune public. On y reconnaît les sirènes aux gestes graciles, mais se construit également une vision propre à l’œuvre des créatures marines, évitant le kitsch et le déjà-vu.

Créée en 2019, la Fondation Signature, en partenariat avec de grands établissements culturels, décerne chaque année quatre prix artistiques. Pensé comme un hommage au couturier Francesco Smalto, le Prix d’Atelier récompense depuis trois ans un des ateliers de création de costumes de scène des maisons d’opéras ou de théâtres, et s’attache à mettre en lumières les productions.