Pour le mois de mars 2024, CLASSICA ose poser l’épineuse question : la mise en scène d’opéra, est-on allé trop loin ?

Couverture Classica 260 Mise en scène d'Opéra ©Carol Parodi, Didon et Énée 2021, Grand Théâtre de Genève

Les uns hurlent au scandale, les autres crient au génie. Le phénomène n’a rien de nouveau mais il a pris ces derniers mois un ton plus polémique et contestataire que jamais. Est-ce le retour de l’inusable querelle entre anciens et modernes ? L’éternelle opposition entre servir l’œuvre et se servir de l’œuvre ?

Les metteurs en scène sont-ils allés trop loin ? Plutôt que risquer une réponse définitive, bien improbable, CLASSICA a choisi de mettre à la une ce mois-ci la parole des professionnels et de ses collaborateurs pour croiser les réflexions et alimenter le débat.

En plus de notre dossier, nous vous proposons de rencontre Stephen Kovacevich, le Socrate du piano qui, entre deux éclats de rire, nous livre avec philosophie ses vérités sur la musique. Redécouvrez également le compositeur Olivier Greif, grâce à un dossier nourri d’une biographie écrite par son frère Jean-Jacques, des extraits de journal intime et d’autres témoignages qui mettent le pouvoir de l’émotion au cœur de sa création musicale.

À l’occasion des 90 ans de la phalange, CLASSICA plonge l’histoire de l’Orchestre national de Paris – premier orchestre symphonique créé en France – sous les feux de la rampe.

Alors, pour ne rien manquer du numéro, rendez-vous chez votre marchand de journaux, ou commandez-le en ligne ici : CLASSICA n°260.

 

Envie d’un aperçu ?

Sommaire

Sommaire CLASSICA 260

Commandez en ligne ici : 

Classica n°260