Dans ce numéro de février 2024, CLASSICA (re)découvre Steve Reich, devenu un classique aujourd’hui. Minimaliste ne rime pas avec simpliste.

Le cas Reich est particulier et, avec le temps, le compositeur américain est devenu une légende vivante dont la notoriété dépasse, et de loin, le cénacle des mordus de la musique de notre temps et même des mélomanes.

Son influence se joue également des frontières esthétiques et imprègne des musiciens de toutes générations et de tous horizons, de la création électronique, du rock, du hip-hop ou de la cornemuse tel le Breton Erwan Keravec. Juste retour des choses. Steve Reich évoque, lui aussi, les styles qui ont pu le marquer, venus du jazz, de Bali, d’Afrique, d’Europe…

Pour prolonger ces voyages, la rédaction de CLASSICA vous invite au Japon, sur l’île de Naoshima, sanctuaire d’art contemporain où d’ordinaire règne le silence. La violoniste Sayaka Shoji y a entraîné une joyeuse équipe de musiciens le temps d’une parenthèse enchantée.

Au fil des pages vous trouverez également un entretien exclusif de Bruno Monsaingeon à l’occasion de la sortie de son livre Filmer la musique, ou encore une interview de Sandrine Piau, mêlant couleurs et musique.

Alors, pour ne rien manquer de ce numéro de février, rendez-vous chez votre marchand de journaux, ou commandez-le en ligne ici : CLASSICA n°259.

Envie d’un aperçu ?

Sommaire

Commandez en ligne ici : 

CLASSICA n°259