Alors que le festival de La Grange de Meslay fête ses 60 ans, de grands interprètes franchiront le porche du bâtiment historique, dont les manifestations entretiennent une tradition d’exigence et d’audace.

Grange-de-Meslay-exterieur-8-Portail-et-batiments-©-Gerard-Proust

Porche d’entrée donnant sur la Grange
Crédit photo : Gérard Proust

À La Grande de Meslay, le programme propose toute une série de récitals pour piano comme celui de Jonathan Biss, qui donnera le coup d’envoi avec deux sonates de Schubert, ou celui de Dmitry Masleev, Premier Prix du Concours international Tchaïkovski 2015. Les cordes se mêleront également aux représentations avec le Trio Wanderer dans un programme dédié au Beethoven (avec notamment le trio pour piano et cordes n°5 en ré majeur dit « Trio des Esprits »), le Sinfonia Varsovia String Quintet et la pianiste Marie-Ange Nguci, le Bleue Quintet, quintet de violoncelles et électronique, et enfin les quatuors à cordes Fidelio et Elmire, accompagné de Pénélope Poincheval à la contrebasse.

Notons également les Variations sur les neuf symphonies de Beethoven pour deux pianos et huit mains qui réuniront Tanguy de Williencourt, Jean-François Heisser, Nathanaël Gouin et Jonas Vitaud. Enfin, Claire Désert, professeur au CNSMDP et soliste de référence pour de nombreux d’orchestres, donnera deux masterclasses suivies d’un récital avec Beethoven, Janáček, Bartók et Schumann.