Jeune violoniste parmi les plus brillantes de sa génération, Eva Zavaro a déjà remporté de prestigieux prix et partagé la scène avec des musiciens renommés. Une artiste à suivre, au début de carrière très prometteur.

Eva Zavaro
Crédit photo : Ludivine Chanut

Avant de commencer l’étude d’un instrument, Eva Zavaro, était déjà entrée dans le royaume de la musique par ses gènes . En effet, elle grandit auprès d’une mère polonaise second premier violon à l’Orchestre national de France et d’un père compositeur.

Elle réclame ainsi un violon dès l’âge de 6 ans. Elle en débute d’ailleurs la pratique avec enthousiasme, tout en ayant conscience des efforts consentis. Riche d’un parcours sans faute au CNSMD de Paris dans la classe de Roland Daugareil. Elle rejoint ensuite Munich pour se perfectionner auprès de Julia Fischer, son idole.

Eva restera huit ans à la Hochschule. Elle multiplie ainsi les expériences musicales (elle est aussi pianiste). En 2018, elle remportera d’ailleurs  un premier prix au Concours Brahms ainsi que le prix Vadim Repin pour la meilleure interprétation de Mozart. De ses rencontres avec Ivry Gitlis, elle garde alors  le souvenir indélébile de la liberté de ton et de l’authenticité de cet artiste peu académique.

Cette passionnée de musique de chambre vient d’intégrer en janvier le Trio Hélios. Un début d’aventure commencée récemment au Wigmore Hall et menée de pair avec ses activités de soliste. Son intérêt pour la musique d’aujourd’hui s’explique par ailleurs de ses origines. Des œuvres lui sont ainsi  dédiées par son père Pascal, Lucas Debargue, Karol Beffa.

Elle a par ailleurs  enregistré le Concerto n° 2 du compositeur suisse Pierre Wissmer sous la direction d’Alain Pâris (Claves, 2017). Son violon « Le Bel Inconnu » est un  croisement entre un Amati et un Stradivarius. Il lui a été prêté en 2017 dans des conditions exceptionnelles de transmission. Elle en apprécie la sonorité puissante et les infinies nuances.

Bien qu’étant de nature slave, ce qui la porte parfois à la mélancolie, Eva conserve néanmoins toujours une énergie indispensable à la mise en œuvre de nombreux projets. En avril, on retiendra ainsi sa participation au Festival de Pâques d’Aix-en-Provence aux côtés de Renaud Capuçon dans le cadre de la Carte blanche à la jeune génération.

  • Nationalité : française
  • Âge : 27 ans
  • Parcours : CNSMD de Paris, Hochschule de Munich
  • Répertoire de prédilection : Mozart, Brahms et la musique contemporaine
  • Dates clés :
    2018 : premier prix du Concours Johannes Brahms à Pörtschach (Autriche)
    2021 : nommée Révélation soliste instrumentale aux Victoires de la Musique