Le 2 février à l’Auditorium de Lyon, Steve Reich sera à l’honneur sous la baguette de Pierre Bleuse qui orchestrera « City Life » , mais également « The Charmain Dances » de John Adams, où les époux Mao exécutent un foxtrot endiablé, ou encore « Random Memories » de Stéphane Pelegri, qui puise dans l’univers jazz-rock des seventies, l’occasion ainsi de retrouver deux autres œuvres phares du courant minimaliste.

Crédit photo : Julia Severinsen

Âgé de 87 ans, et pionnier du minimaliste, Steve Reich a influencé toute une génération de musiciens, faisant ainsi, grâce à ses influences entre Stravinsky, Bach et Miles Davis ou Charlie Parker, le pont parfait entre musique classique et populaire.

« City Life », que l’on pourrait traduire par Vie Urbaine, est sans doute l’œuvre la plus connue du compositeur. Elle a été pré-enregistrée en 1995 à l’Arsenal de Metz et est née d’une commande tripartite de l’ensemble Modern, du London Symfonietta et de l’ensemble Intercontemporain. C’est une des pièces les plus importantes du répertoire minimaliste où Steve Reich nous emmène au cœur de sa ville natale, y décrivant avec minutie le quotidien.

Cette œuvre se présente comme un reportage à chaud sur la ville de New York et interroge les problèmes de cohabitations ethniques, la violence des grandes métropoles et la pollution sonore.
Pour se faire, l’œuvre s’articule autour de cinq mouvements qui évoquent l’évolution de cette ville, la vie devenant de plus en plus stressante jusqu’à s’achever sur une situation d’urgence : l’attentat du 26 février 1993 dans les sous-sols du World Trade Center.

Steve Reich y expérimente l’échantillonneur (sampler) avec des bruits de New York pré-enregistrés, sublimant les bruits de la ville en notes. Il s’est inspiré, comme il l’explique, de l’œuvre de Gershwin, « Un Américain à Paris » qui évoque les lieux et la vie de la capitale dans les années 20.

Un concert scolaire autour de l’œuvre sera par ailleurs donné le même vendredi, plus tôt dans la journée pour permettre aux enfants, du CM1 à la 5ème, de découvrir cette œuvre emblématique.

Pour plus d’informations :